Kriegsmarine's Carrier vs Royal Navy surface ships

Aller en bas

Kriegsmarine's Carrier vs Royal Navy surface ships

Message par Admiral von Kamenski le Mar 27 Juin - 14:56

Ce vendredi (31/03/2017), petite partie de Victory at Sea entre Matthieu et moi même.
Nous décidons au début d'un budget de 2 points WAR, mais avec le nombre de navires que cela donnait et vu qu'il était déjà 23h00, nous revoyons le budget à la baisse avec 1 point WAR. Durée de la partie 2h30 (installation et relecture de quelques points de règle comprises).

Les forces en présence

Je laisse le choix à Matthieu qui prend la Kriegsmarine avec

Le Graf Zeppelin, le seul porte avions de la marine du IIIe Reich, emportant à bord 4 groupes de chasseurs Messerschmitt Me-109 et 3 groupes de bombardiers en piqué (Dive Bombers) Junker JU-87 "Stuka"
Un croiseur lourd de la classe Admiral Hipper, le Prinz Eugen, équipé de 4 tourelles de 8 inches (205mm) pouvant tirer à longue portée, quelques canons secondaires, un peu de DCA et quelques torpilles pour les combats très rapprochés.
Un croiseur de bataille extrêmement robuste, de la classe éponyme, le Scharnhorst. Il est équipé de 3 tourelles de 11 inches (280mm) pouvant tirer à très longue portée, quelques canons secondaires, un peu de DCA, quelques torpilles, un très bon blindage, renforcé par un blindage anti torpille supplémentaire. Bref, une bête de guerre.

De mon côté, la Royal Navy m'octroie

Le croiseur de classe Edinburgh, le HMS Belfast équipé de 4 tourelles jumelées de 6 inches (150mm), quelques canons secondaires, une assez forte DCA pour la taille du bâtiment et quelques torpilles.
Le croiseur de classe Leander, le HMS Ajax, avec 4 tourelles de 6 inches (non jumelées), un peu de DCA et quelques torpilles
Le croiseur de classe Perth, le HMS Perth, armé de façon identique au HMS Ajax.
Et enfin, le fleuron de la marine britannique, le HMS Hood, armé de 4 tourelles de 15 inches (380mm) d'une puissance exceptionnelle, mais de moindre portée que les canons des navires allemands, des canons secondaires et une très forte DCA.

L'affrontement commence à longue portée, à la limite des canons de chaque flotte et le HMS Belfast inaugure le combat en recevant un obus qui ne lui fait pas grand dommage. Pendant ce temps, le Graf Zeppelin, a lancé 2 goupes de bombardiers qui s'approchent dangereusement du HMS Ajax. Un des groupes est pris à partie par les DCA combinnées des HMS Ajax et Hood et finit au fond de l'eau. L'autre groupe parvient à placer une bombe sur le HMS Ajax qui voit se déclencher 4 départs de feu. L'équipage fait tout son possible pour éteindre les incendies, perdant au passage un bon nombre de marins, tout en tentant de s'approcher du Graf Zeppelin, pour l'empêcher de lancer de nouveaux avions.
Sous les coups précis du Prinz Eugen et du Scharnhorst, le HMS belfast se trouve en panne de propulseurs et est immobilisé. Les canons du HMS Hood entrent alors en action et entament gravement le Prinz Eugen, pendant que les HMS Belfast et Perth lancent leur torpilles sur le Prinz Eugen et le Scharnhorst, qui réplique en envoyant une salve sur le HMS Hood qui subit une rupture d'approvisionnement en Fuel, réduisant ainsi sa vitesse de moitié.
Les échanges de tir s'intensifient et bientôt le Prinz Eugen sombre alors que le Scharnhorst, victime d'une pluie d'obus venant du Hood, perd sa capacité à tirer et se retrouve à la merci de la flotte britannique.
L'Ajax lutte toujours contre les incendies et parvient à en maitriser une bonne partie, lorsque une seconde attaque des JU-87 l'endommage à nouveau et provoque une demi douzaine de feux supplémentaires. L'équipage de l'Ajax est à l'agonie et toute manoeuvre devient de plus en plus difficile.
Une dernière salve bien ajustée du Hood envoie par le fond le Scharnhorst alors que le Belfast réparé et le Perth achèvent le Graf Zeppelin.

L'océan se referme sur ce violent affrontement et sur les carcasses des navires allemands. Le Royal Navy a bien montré que, sur les mers, elle restait royale.....


Nous avons choisi cette configuration essentiellement pour tester l'usage des porte avions et il s'avère ce qui était prévisible.
Tout d'abord, en l'absence d'un porte avion ennemi, les groupes de chasseurs censés intercepter les bombardiers et les chasseurs adverses, ne servent à rien. Puis, quand les bombardiers ont largué leur cargaison, ils doivent retourner s'approvisionner sur le navire qui risque pendant ce temps d'être une cible et même d'être détruit, causant ainsi la perte des avions, d'autant plus qu'il n'a pas vraiment de quoi se défendre face à ne serait-ce qu'un croiseur léger. Ensuite, les avions restent fragiles (1 seul PdV) face à une forte DCA (comme par exemple celle du Hood à 11 dés d'attaque), même si après être touchés ils bénéficient d'une possibilité d'esquive (dodge 3+/d6) qui annule le coup au but.
Mais la partie a permis de réviser les règles de base de l'aviation et de s'amuser, c'est l'essentiel.

_________________
Generaladmiral von Kamenski
Admiral von Kamenski
Admiral von Kamenski
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 23/06/2017
Age : 57
Localisation : Entre 2 eaux

http://victoryatseafigs.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum